Les erreurs à éviter lors d’une estimation immobilière

Estimation immobilière

Depuis quelques années, le secteur immobilier connaît un succès sans pareil. Effectivement, malgré la crise qui sévit dans le monde, de plus en plus d’investisseurs choisissent de se tourner vers les investissements immobiliers. Seulement, avant de se lancer dans l’achat ou dans la vente d’une maison ou d’un appartement, il est essentiel de bien s’informer et de se préparer. Parmi les préparations les plus importantes, il y a notamment l’estimation de bien immobilier. Mais quelles sont les erreurs à éviter pendant une estimation immobilière ?

Faire une mauvaise estimation

Le fait d’acheter ou de vendre une maison ou bien un appartement est souvent une opération délicate. D’ailleurs, pour certains, cela peut être un véritable défi, surtout s’ils ne disposent pas des éléments nécessaires pour concrétiser leur projet. Le fait est qu’avant de mettre en vente une propriété, il est indispensable de suivre quelques étapes. Parmi ces dernières se trouve l’estimation de maison. Incontournable, peu importe que ce soit pour céder ou acquérir, cette phase doit se faire suivant des normes bien précises. Généralement, celle-ci est faite afin d’évaluer la valeur d’un bien par rapport à celle affichée sur le marché ou celle que le propriétaire a en tête. Toutefois, il faut savoir que lorsqu’on estime un bien, il y a des erreurs qu’il ne faut pas commettre. En fait, vu que la réussite de toute vente immobilière dépend de son évaluation, effectuer une estimation erronée peut être handicapant pour le vendeur.

Il ne faut pas oublier qu’un appartement, un loft, une maison ou un studio proposé à un prix raisonnable finit toujours par trouver un acheteur. Ainsi, quiconque désire vendre un bien rapidement doit le mettre en vente suivant les prix proposés sur le marché, et ce, sans surestimer son coût. Pourtant, comme le propriétaire est attaché à son foyer, il peut arriver que celui-ci surévalue son bien. Or, l’estimation doit se baser uniquement sur des faits. En occurrence, la superficie de l’habitation, sa localisation, la présence de jardin et de terrasse, l’environnement proche et la performance énergétique. Outre cela, il y a également le prix du marché et la présence ou non de commodités (ascenseur, gardiennage, etc.). Plus de renseignements sur le sujet sur www.laforet.com.

Ne pas mettre en valeur son bien immobilier

Pour vendre son appartement facilement et dans un bref délai, il est plus qu’essentiel de le mettre en valeur. En fait, il est important d’attirer l’attention des clients à partir du moment où ces derniers voient la photo du bien jusqu’à ce qu’ils arrivent sur le pas de la porte. Pour ce faire, il faut étudier toutes les options possibles afin que le bien soit présentable. Sur ce, il ne faut pas hésiter à entreprendre un petit home staging (petits travaux) si besoin. Réparer les fuites d’eau, refaire la peinture, cacher les petites imperfections, nettoyer la façade, etc.

Mis à part cela, il faut également faire un grand ménage et enlever les décorations encombrantes. Et pour cause, il est parfois ardu pour les clients de se projeter dans un logement trop encombré ou trop décoré. De plus, il faut nettoyer l’habitation de fond en comble et faire en sorte qu’elle soit bien agencée. Dans le cas d’une rénovation récente, nul besoin de le cacher, seulement cette réhabilitation doit se refléter sur le prix de vente.

Le plus souvent, entreprendre des travaux de grande envergure est rarement rentable, surtout s’il s’agit d’une maison. Ainsi, au lieu de dépenser une somme colossale, l’idéal serait de baisser son prix de vente pour que celle-ci attire des investisseurs qui adorent bricoler.

Omettre les obligations légales

D’une façon générale, un vendeur se doit de donner les renseignements juridiques et techniques à ceux qui envisagent d’acheter son bien immobilier. Lors de l’estimation d’appartement, il faut donc fournir un dossier complet des diagnostics techniques. En somme, celui-ci renferme divers diagnostics dits « obligatoires » tels que l’état de l’installation au gaz, le diagnostic concernant l’assainissement, l’état de l’installation à l’électricité ainsi que le diagnostic de performance énergétique. Pour plus de professionnalisme, il est important d’anticiper cette étape en assemblant les documents obligatoires à l’avance et en effectuant tous les diagnostics prévus par la loi. Il est conseillé d’effectuer ces constats avant l’émission des annonces de vente. D’ailleurs, sans la présentation de ce dossier, l’acquéreur pourrait croire que le vendeur cache quelque chose et la vente peut alors être retardée voire annulée.

Contacter des professionnels pour estimer sa propriété

Pour une estimation de maison en bonne et due forme, il est recommandé de prendre contact avec une agence immobilière compétente. Avec elle à ses côtés, un propriétaire peut espérer vendre son bien à un bon prix. De plus, celui-ci n’a plus besoin de se préoccuper des paperasses administratives étant donné que cette dernière peut se charger de A à Z des étapes à suivre. Faire appel à des experts en immobilier, c’est aussi la garantie d’acheter un bien sans vices cachés et dans les normes. 

Trouver des annonces de bureaux à Louer à Lille
Constituez et valorisez votre patrimoine à l’aide d’un conseiller indépendant