Publié le : 24 mars 20245 mins de lecture

Vous êtes étudiant et vous avez la volonté de passer prochainement l’examen permettant d’avoir le permis de conduire ? Vous n’ignorez sans doute pas alors que ceci engendrera des dépenses financières importantes. Il existe pourtant quelques astuces qui faciliteront un tel financement. Pour en savoir plus à leur sujet, découvrez-les à travers le texte ci-dessous !

Profiter du permis à 1 € par jour

Les gouvernements successifs ont développé plusieurs dispositifs chargés d’aider les jeunes à prévoir le financement du permis de conduire. Parmi les plus récents et les plus significatifs figure « le permis à 1€ par jour ». Derrière cette appellation se cache en réalité un prêt variant de 600 euros à 1 200 euros et pour lequel le bénéficiaire n’aura pas à régler des intérêts. Ces derniers seront alors intégralement pris en charge par l’État. Le bénéficiaire devra, en revanche, rembourser la somme prêtée. Il pourra le faire par le biais de mensualités dont le montant est fixé par avance à 30 € au maximum.

Attention, tous les étudiants ne pourront pas prétendre à ce dispositif. Pour être éligible, il faudra nécessairement répondre aux conditions suivantes :

  • être âgé de 15 à 25 ans révolus
  • préparer le permis de conduire de catégorie B, A1 ou A2
  • s’inscrire dans une école de conduite partenaire de l’opération

Un contrat de formation sera établi entre le futur conducteur et l’auto-école. Ce document vous permettra ensuite d’entamer vos démarches auprès des établissements bancaires. Une fois votre dossier accepté, l’argent sera versé directement par le prêteur à l’école de conduite concernée.

Souscrire un prêt

Vous n’êtes pas éligible au dispositif « permis à 1 € par jour » ? Rassurez-vous, tout n’est pas perdu ! Vous avez en effet la possibilité de souscrire un prêt à des conditions avantageuses. Pour cela, n’hésitez pas à vous adresser à des sociétés spécialisées. Attention, prenez bien le temps de les choisir avec soin afin de limiter tout risque de déconvenue par la suite. N’hésitez pas non plus à vous intéresser de près aux nouveaux acteurs de ce marché très concurrentiel.

Jetez par exemple un coup d’œil au site moneybounce.fr. Vous pourrez faire toutes vos demandes de prêts pour le permis de conduire directement en ligne. Mieux encore, vous obtiendrez instantanément une réponse de principe. L’avis définitif vous sera donné quelques jours plus tard, le temps d’approfondir l’étude de votre demande. En cas d’accord favorable, l’argent sera versé sur votre compte dans leurs heures suivantes. Vous serez libre ensuite de rembourser cette somme en fonction de vos capacités (de 3 à 48 mois).

Vous êtes apprenti ?

Si vous bénéficiez du statut d’apprenti, vous pourrez aussi vous tourner vers une aide réservée. Vous devrez alors être âgé de 18 ans ou plus, disposer d’un contrat d’apprenti en cours de validité et préparer le permis B. Si vous satisfaites à toutes ces obligations légales, vous adresserez alors une demande d’aide à votre centre de formation d’apprentis (CFA).

Pour constituer votre dossier et obtenir un accord, vous enverrez également :

  • une copie recto verso d’une pièce d’identité en cours de validité
  • la copie d’un devis ou d’une facture de l’auto-école (datant de moins d’un an)
  • un relevé d’identité bancaire (RIB) afin de recevoir l’aide sur votre compte personnel

Vous êtes handicapé ?

On ne le sait pas toujours, mais les bénéficiaires de la prestation de compensation du handicap (PCH), versée par les départements, ont parfaitement le droit de s’en servir pour financer le permis. Pour connaître toutes les possibilités qui s’offrent à vous ou pour vérifier que vous êtes vous-même éligible, prenez immédiatement contact avec la MDPH (maison départementale des personnes handicapées) la plus proche de chez vous.

Le Compte Personnel de Formation

Vous êtes apprenti ou vous avez travaillé avant de reprendre vos études ? Comme l’ensemble des salariés de ce pays, vous disposez alors d’un compte formation professionnelle (CPF). Savez-vous qu’il peut être utilisé, sous conditions, pour financer votre permis de conduire ?

Attention, pour que votre dossier soit recevable, il est impératif que l’acquisition du futur permis soit en lien direct avec la réalisation d’un projet professionnel. Dans le cas contraire, votre demande sera purement et simplement rejetée. Vous devrez également prouver que vous n’êtes concerné par une éventuelle suspension de permis. Enfin, les cours et les séances d’apprentissage devront être confiés à un organisme agréé. Bonne nouvelle, cette aide est cumulable avec d’autres, dont le permis à 1 € par jour destiné aux 12-25 ans !