Comment payer moins d’impôt ?

L e fait de pouvoir bénéficier d’une réduction d’impôts constitue, en principe, un souhait le plus vif des contribuables. Au fait, plusieurs astuces et dispositifs de réduction d’impôts les plus divers peuvent être à l’origine de ces avantages fiscaux.

L’immobilier défiscalisant permet une réduction d’impôts

Entre autres, grâce à l’immobilier défiscalisant, on arrive à s’y prendre efficacement. A cet effet, la loi Pinel permet une déduction du montant des impôts à payer de l’ordre de 21% dans le cas d’un investisseur immobilier pour bâtiment de basse consommation, connu sous l’appellation de BBC. Toutefois, il a été précisé dans le décret de la loi en question que la durée de l’autorisation énoncée peut s’étendre de six à neuf ans d’affilée, et que le montant total de l’investissement réalisé doit être inférieur à 300.000 euros. Pour plus d’infos, visitez réduire ses impôts.

Un investissement dans l’immobilier meublé offre une réduction d’impôts de 11%

A vrai dire, cet autre dispositif de réduction d’impôts s’applique sensiblement dans les mêmes principes que précédemment, sauf que le taux d’abaissement du montant des valeurs imposables s’articule autour de 11%. Effectivement, dans l’option d’un investissement dans un immobilier meublé, il a été notifié au sein même du teneur de son décret d’application que les privilèges offerts pour le promoteur d’un programme immobilier de cette catégorie demeurent assez élevés dans le cas d’une location meublée non réservée à des professionnels ou LMNP. Il s’ensuit que le motif avancé pour l’allocation de tel avantage repose, en fait, sur la bonne et simple raison que l’Etat donne accès à une récupération de la TVA.

L’adoption d’un plan d’épargne permet de disposer une réduction d’impôts

En réalité, lors de la réalisation des versements pour l’alimentation d’un plan d’épargne à la retraite, le bénéficiaire peut s’attendre à une réduction du montant imposable sur ses revenus. Quoi qu’il en soit, le montant du versement périodique ne doit, en aucun cas, dépasser la valeur moyenne de 10% des revenus de l’activité professionnelle correspondante pour chaque échéance. En effet, le montant correspondant au versement dans le PERP (Plan Epargne Retraite Populaire) sera déduit de l’intégralité des impôts du contribuable. En somme, il a été constaté que plusieurs possibilités peuvent être considérées pour pouvoir bénéficier d’une réduction d’impôts. Des textes de lois en vigueur proposent encore bien d’autres dispositifs fiscaux allant dans ce sens. A ce titre, il y a lieu de citer l’investissement dans le capital d’une PME. A travers le texte qui énonce les conditions d’éligibilité pour ce dispositif, il a été précisé que le prétendant à cette forme de défiscalisation peut bénéficier d’office une réduction d’impôts sur les revenus à la hauteur de 18%. Cependant, les montants respectifs des versements autorisés tournent autour de 50.000 euros pour les célibataires et s’articulent aux alentours de 100.000 euros pour couples.

Défiscalisation : c’est quoi la loi Malraux ?
Quels sont les avantages d’une assurance vie ?