S’informer sur les pannes d’ascenseurs les plus courantes

pannes d'ascenseurs

En 2003, le législateur a instauré une règlementation stricte en matière d’entretien et de vérification du parc d’ascenseurs dans l’hexagone. Ces obligations ont permis de réduire considérablement le nombre de pannes et d’accidents. Mais il faut reconnaitre que les pannes d’ascenseurs ne sont jamais complètement inévitables même si on vérifie régulièrement les éléments techniques.

Les pannes les plus fréquentes

Tout d’abord, il convient de remarquer que pour réparer un ascenseur en panne, il est nécessaire de faire appel à un professionnel expérimenté doté d’un solide savoir-faire pour s’assurer d’une réparation efficace. Rendez-vous sur www.diagnostics-immobiliers.org pour en savoir plus sur les pannes d’ascenseur les plus courantes. Une panne peut toujours survenir même sur un ascenseur neuf ou entretenu régulièrement. Il faut savoir que la majorité des pannes sont facilement identifiables et peuvent être réparées rapidement. Parmi les causes les plus fréquentes, l’ascenseur bloqué, la surcharge d’un appareil, une panne de carte électronique, une panne ascenseur liée à des conditions climatiques ou une coupure générale d’électricité au niveau de l’immeuble tout entier. Les frais de réparation d’un ascenseur sont à la charge de la copropriété sauf dans le cas où c’est un locataire, un propriétaire ou un résident de l’immeuble qui est responsable de la panne. Par exemple, une surcharge de poids en lien avec un déménagement qui immobilise l’appareil et le rend inutilisable.

Opter pour un contrat d’entretien pour éviter les pannes

En cas de panne d’ascenseur, il est important d’installer immédiatement une affiche pour éviter les accidents. Un ascenseur peut se bloquer et il est alors nécessaire de faire intervenir un spécialiste. Pour réduire le risque problème ascenseur, c’est certainement la souscription d’un contrat d’entretien qui permet de sécuriser au mieux le bon fonctionnement d’une installation. Dans une copropriété ou un immeuble, il est obligatoire de souscrire un contrat d’entretien et de vérification pour l’ascenseur. Dans le cas d’un ascenseur en panne que faire, il suffit de joindre le numéro d’urgence. L’entreprise en charge de l’entretien dépêchera dans les plus brefs délais un technicien pour procéder à la réparation et à la remise en marche de l’ascenseur. Un contrat d’entretien est généralement signé pour un an, renouvelable et résiliable si l’ascensoriste ne donne pas satisfaction (par exemple, des délais d’intervention trop longs qui bloquent les mouvements au sein d’un immeuble). Les opérations de maintenance sont réalisées à date fixe et notées dans le carnet d’entretien conservé par le syndic ou le concierge de l’immeuble. Un ascensoriste compétent et sérieux doit disposer d’une assurance professionnelle, notifier tous les dépannages et interventions dans le carnet d’entretien de l’ascenseur. Il doit noter les pièces de l’ascenseur qui ont été changées ainsi que la date à laquelle a été effectué le remplacement. Il a l’obligation de respecter toutes les clauses du contrat qu’il a convenu avec le syndic.

Un entretien régulier et complet

La vérification des ascenseurs d’un immeuble doit se faire obligatoirement toutes les six semaines pour garantir le bon fonctionnement de l’appareil et la sécurité des usagers. Aucune dérogation n’est acceptée et en cas d’accident les compagnies d’assurance n’indemnisent pas si les règles légales n’ont pas été respectées. L’entreprise vérifie notamment le système d’automatisation de la porte, les commandes, l’installation technique, le bouton d’appel, les voyants lumineux… Les techniciens peuvent aussi simuler une défaillance et savent comment faire tomber en panne un ascenseur pour vérifier de A à Z un système installation s’ils remarquent un problème anormal. L’ascensoriste remplace alors les pièces défectueuses ou le répare pour éviter la panne. Pour une réparation coûteuse, il doit présenter un devis au syndic de l’immeuble. Ce dernier qui mettra le point à l’ordre du jour de la prochaine assemblée de copropriétaire

Les bonnes raisons de commencer l’équitation
Pourquoi un coach demande-t-il un entretien exploratoire ?