Publié le : 08 février 20245 mins de lecture

Pour être en bonne santé, une alimentation équilibrée et une activité physique régulière doivent s’accompagner d’un sommeil qualitatif. Comment s’endormir rapidement, reposer son corps et son esprit tous les soirs ? La formule comporte plusieurs composants parmi lesquels le choix du lit occupe une place centrale. Dans cet article, nous vous présentons les différents modèles disponibles en magasins et des conseils pour choisir celui qui répond à vos besoins pratique mais aussi esthétiques.

Les différents types de structures de lits

Plusieurs critères sont retenus pour différencier les types de lits vendus dans les magasins de literie. En règle générale, on distingue 3 catégories essentielles. D’abord, on retrouve le modèle à lattes : le plus utilisé par les Français. Il comporte, à son tour, quatre sous-catégories : les structures à lattes actives, passives, apparentes et le modèle tapissier. Tous deux très confortables, la différence entre les supports tapissiers et les appuis à lattes est purement esthétique. En revanche, les lattes passives et actives ne garantissent pas le même niveau de fermeté.

Le deuxième type de sommier est celui à lattes apparentes. Bien aérés, ces derniers ne captent pas la poussière et conviennent parfaitement aux sujets allergiques. Pour un maintien optimal, il faut seize lattes, minimum. Lorsque les espaces entre les planches de support est trop grand, des parties du matelas sont mal soutenues. Comptez au moins cinq centimètres entre les lattes pour obtenir un maintien et un confort suffisants.

Enfin, les modèles tapissiers sont composés de lattes recouvertes d’un revêtement. Ces panneaux peuvent être souples ou rigides. Le tissu est garni d’une mousse de protection. En optant pour l’achat sommier tapissier, vous bénéficiez d’un confort supérieur pour dormir seul ou à deux. D’une qualité supérieure aux autres modèles de lits, celui-ci se distingue par son tissu anti-dérapant et anti-allergène qui permet de garder le matelas en place.

Dans le même thème : Punaise de lit : comment détecter une infestation ?

Bois, métal, tissu : quel matériau choisir ?

Le bois, le métal sont les matériaux les plus utilisés pour la fabrication des lits. Côté résistance, les deux premiers se situent au même niveau. Cependant, chacun introduit une touche décorative singulière dans la chambre où il est installé. Le modèle en bois crée un style cosy qui n’est pas sans rappeler l’esthétique des chalets, omniprésente en Scandinavie. Vous avez le choix entre différents types de bois comme le pin, le chêne, l’érable et l’acajou.

Pour un style moderne plus épuré, le fer est une meilleure option. Quant au lit tapissier, il se distingue par sa structure métallique ou en bois, le tout recouvert de cuir ou d’un revêtement synthétique. Ce modèle convient davantage aux chambres à coucher avec des éléments de mobilier design. Même si le matériau initial n’est pas visible, il est important qu’il soit de bonne qualité. Préférez alors le bois massif au bois dérivé du type MDF.

Quel que soit votre choix, vous devez tenir compte du style décoratif général de votre chambre à coucher. Rendez-vous alors chez un vendeur spécialisé comme grandlitier.com pour garantir que les matériaux de fabrication soient naturels et résistants.

Les bonnes dimensions pour un confort optimal

Voici l’un des principaux conseils pour choisir le bon lit : connaitre les dimensions adéquates. Si la taille standard varie d’un pays à un autre, en France, un lit pour deux personnes mesure un mètre soixante de largeur et deux mètres de longueur ou un mètre quatre-vingts de largeur pour deux mètres de longueur. Dans les normes scandinaves par exemple, la longueur peut atteindre les deux mètres dix. Au-delà des dimensions conventionnelles, il faut choisir son lit en fonction de l’espace disponible. De plus, vous devez tenir compte du cadre et de la tête de lit qui représentent quelques centimètres supplémentaires.

Suite parentale, chambre d’enfant ou chambre d’ami, la taille idéale dépend également ses utilisateurs. En effet, un couple aurait besoin de cent soixante centimètres de largeur minimum pour pouvoir dormir confortablement sans empiéter sur l’espace du partenaire. Un autre facteur à ne pas sous-estimer : la hauteur. Ce critère est déterminant pour la praticité et la sécurité du lit. Plus concrètement, les adultes ont besoin de moins d’espace qu’un enfant pour monter et descendre.

Enfin, en ce qui concerne la longueur, elle doit dépasser de quinze centimètres la taille de celui ou celle qui utilise le lit. De toute évidence, lorsqu’il s’agit d’un couple, on tiendra compte de la taille du plus grand des deux partenaires. En règle générale, pour une personne de plus d’un mètre soixante-dix, la longueur idéale est estimée à deux mètres.