Les armes pour lutter contre la fraude documentaire

fraude documentaire

Détourner une livraison ou des fonds, obtenir un prêt, ouvrir un compte bancaire… : la fraude documentaire ouvre de nombreux horizons aux escrocs. Mais quels sont les risques de fraude documentaire ? Quelles sont les différentes typologies de fraudes ? Quelles armes pour lutter contre la fraude documentaire ? Les réponses.

La fraude documentaire : quels sont les risques ?

La trésorerie est la première affectée en cas de fraude. Les factures qui devaient être pays, mais qui se sont perdus au passage devront être payées à nouveau, cette fois par le véritable fournisseur. 

Quels sont les différents types de fraudes ?

  • Impact psychologique : quels que soient le mode de fonctionnement et le montant, personne ne sort indemne d’une fraude, notamment de la fraude interne ! Une fois découvert, il apporte toujours un choc psychologique à l’entreprise, ce qui est vrai pour les employés qui ont peut-être été trahis par des collègues de longue date.
  • Impact sur la réputation : le dernier facteur est le résultat des facteurs susmentionnés. Tout comme une bonne gestion du « syndrome post-traumatique » causé par la fraude d’un ou plusieurs collaborateurs, il est indispensable de savoir manager de tels incidents au niveau de l’entreprise.

Pour plus d’information, cliquez ici.

Quelles sont les différentes typologies de fraudes ?

Ces dernières années, près de 75 % des entreprises mondiales ont au moins été victimes de tentatives de fraude de dossier. À noter qu’il n’y a pas de corrélation entre la vulnérabilité et la taille de l’entreprise face à la fraude documentaire. Toutes les entreprises sont concernées et sont exposées à des risques de fraude. Parmi les attaques les plus répandues, on retrouve :

  • Les faux fournisseurs frauduleux : un faux RIB permet aux hackers d’exiger le paiement de factures qui ne sont pas les siennes.
  • Les intrusions dans le système informatique : c’est ce qu’on appelle une attaque réseau, où des pirates pénètrent dans votre système informatique pour voler vos données.
  • Les fraudes aux rançons logicielles : cela signifie en particulier que les logiciels malveillants peuvent bloquer et crypter des fichiers pendant un certain temps. Si vous payez des rançons, vous ne pourrez que les récupérer.

Quel outil pour lutter contre la fraude documentaire ?

Voici quelques armes pour lutter contre la fraude documentaire :

  • Gardez le contrôle de vos données : les documents accessibles sur Internet peuvent suffire à créer des contrefaçons assez convaincantes. Pour l’éviter, vous devez engager vos collaborateurs à la discrétion quant à votre structure et sa chaîne de responsabilités.
  • Gardez le contrôle des données : pour tout règlement, en particulier pour le paiement international, des procédures de signature multiple et de vérification doivent être prévues.
  • Contrôler l’identité des partenaires : le processus de vérification est crucial. Ils peuvent garantir l’identité de ses fournisseurs, clients ainsi que les partenaires par des documents comme un RIB, un extrait de KBIS récent, un justificatif d’identité du gérant, les statuts de la société certifiés conformes, etc.
  • La cryptographie fournit une solution simple et presque anti-contrefaçon. Il existe différents outils pour la détection de la fraude chacun peut choisir et comparer ses solutions. Le code-barres 2D suffit à prouver la validité du document et des informations qu’il contient.
  • Maintenez votre système d’information à jour, c’est généralement le fondement de la sécurité informatique, en particulier la protection documentaire. Les correctifs des éditeurs de logiciels impliquent souvent leur protection contre les logiciels malveillants et les virus.
  • Améliorer la sensibilisation des employés : la dématérialisation peut prendre une place très importante, dans le processus de sécurité d’une entreprise. Sensibilisez constamment vos employés sur les comportements à risque et sur les bonnes pratiques. La dématérialisation peut prendre une place très importante, dans le processus de sécurité d’une entreprise. Ce procédé facile, à mettre en œuvre, peut garantir une traçabilité totale des ressources.

 

Stockage du carburant : quelles sont les règles à respecter ?
Facturation et devis pour professionnels du bâtiment : trouver une solution logicielle adaptée