Comment bien choisir son contrat d’assurance vie ?

assurance vie

L’assurance-vie est l’investissement préféré des particuliers, avec le livret A. Si ce dernier détient la première place en nombre de comptes recensés, l’assurance vie le dépasse largement concernant le montant de dépôts qui va au-delà de 1.600 milliards d’euros. Toutefois, choisir un tel contrat n’est pas facile compte tenu des 1.000 contrats disponibles sur le marché. Contrat avec des fonds en euro, contrat en unité de compte, contrat en ligne, etc. Le choix reste très vaste dans le cadre de la souscription d’une assurance-vie.

Choisir l’assureur et le distributeur idéal pour le contrat

Avant tout, plusieurs types d’acteurs proposent des contrats d’assurance vie, à l’exemple des acteurs traditionnels, des banques ou encore des organismes financiers en ligne. Avant d’en souscrire, il est alors conseillé de tenir principalement compte de l’acteur en question et surtout de leur solidité financière. À noter que c’est avec ce dernier que vous allez établir le contrat et qu’évidemment, c’est l’assureur qui détient les fonds que l’épargnant veut investir dans le cadre de l’exécution du contrat. L’État est le garant de l’investissement, et ce jusqu’à plus de 50 000 euros par contrat et par assureur. Ainsi, du temps que l’assureur ou le distributeur tient sa part de promesse, autrement dit, dès lors qu’il détient une solde financière abondante, vous n’avez aucun souci à vous faire, et ce même si vous souscrivez plusieurs contrats auprès de divers acteurs, à l’exemple de julien vautel, etc. Effectivement, un même assureur peut être formé de nombreux distributeurs via plusieurs contrats. Il est possible d’ouvrir d’innombrables contrats d’assurance-vie selon le profil de l’epargnant. Il n’y a pas de nombre limité comme pour les investissements réglementés dans le cadre du PEL, du livret A, du PEA, etc.

Privilégier la différence des unités de compte

La variabilité et le nombre des unités de compte sont aussi des critères principaux pour choisir le contrat d’assurance-vie. Effectivement, il existe des contrats en architecture ouverte et des contrats mono supports en euros permettant d’accéder à de différents fonds. Dans cette optique, un expert du placement financier comme Julien Vautel propose, par exemple, de privilégier un qui offre plus de 100 unités de compte et qui donne en même temps l’occasion d’avoir des supports d’investissements différents. En effet, il est tout à fait possible de souscrire un contrat en optant pour les placements en SCPI, en OPCI, en ETF ou bien dans des produits structurés. Certes, l’idée principale consiste à choisir un contrat qui parvient à supporter de nombreuses unités de comptes. Le but étant de rendre les fonds euros plus intéressants face au contexte politique et économique. Pour information, la différence des unités de compte le plus favorable à une formule de contrat choisi est certainement inclus dans les gammes h, une offre de placement financier en ligne dispensé par l’entreprise hedios de Julien Vautel.

Comparer les frais liés au contrat

Les divers frais affectés à un contrat d’assurance vie présentent inévitablement des impacts directs sur le rendement de celui-ci. D’autant plus que les écarts de frais sont aussi un élément demeurant essentiel au moment où l’épargnant choisit son contrat. En effet, les points de base peuvent rapidement se transformer en des milliers d’euros, surtout pour les frais de versement qui sont les plus élevés. Cependant, il est tout à fait possible de négocier ces divers frais auprès de l’organisme financier de son choix. Dans la majorité des cas, les frais d’arbitrage intervenant à chaque ajustement d’allocation sont parfois inexistants, sous l’empressement des offres des établissements bancaires en ligne qui ne les calculent pas sur votre compte. Il en est également le cas pour les droits de sortie du contrat. En outre, les frais de gestion peuvent varier également suivant le mode de gestion selon le choix de l’investisseur. D’où l’intérêt principal de privilégier les contrats en ligne au lieu de choisir ceux proposés par les établissements traditionnels. Cela vous permet entre autres de trouver l’offre facilement négociable en matière de frais de gestion, frais de versement, etc.

Choisir un contrat d’assurance-vie proposant la gestion sous mandat

Il existe effectivement certains contrats d’assurance vie qui proposent une sélection d’aide à̀ la gestion, à l’exemple de l’option de gestion sous mandat. En général, celle-ci est directement assurée par une entreprise de gestion qui organise une allocation d’actifs selon les analyses de marché et la vérification de votre profil de risque. À noter que ces options de gestion sont définies au moment du choix de ce système de gestion. Quoi qu’il en soit, l’administration qui prend en charge le contrat en ligne est accessible pour un montant d’investissement largement inférieur à̀ celui qui est recommandé dans un contrat d’assurance-vie classique. Pour la plupart des contrats en ligne, la gestion pilotée est directement facturée en sus. Ainsi, la majorité des contrats en ligne appliquent +0,10 % des frais de gestion aux unités de compte calculable dans le mandat de gestion.

 

Demander une étude de projet d’investissement immobilier directement en ligne
Gestion de patrimoine à Nantes : faire appel à un gestionnaire expérimenté