SEO, SEA, SMO et SEM : quelle différence ?

SEO

Le passage au tout numérique n’a pas fondamentalement modifié ces paradigmes, seuls les vecteurs ont changé. Devenu cybernétique, le marketing se déroule maintenant à travers un site web pour lequel on recherche en permanence le meilleur référencement possible auprès des moteurs de recherche. Différentes stratégies sont utilisées pour augmenter la fréquentation du site, donc sa notoriété : seo, SEA, smo et sem. Que recouvrent ces sigles rébarbatifs ?

Le référencement naturel ou SEO

Le SEO, « Search Engine Optimization », rassemble les techniques mises en œuvre pour optimiser la visibilité d’une page web ou d’un site entier dans les pages de résultats des moteurs de recherche ou SERP (Search Engine Research Pages). L‘objectif du référencement naturel est d’accroître la visibilité de votre société sur internet. Si vous vous trouvez en haut des pages des résultats de recherche, cela vous donne un gage de qualité de la part de vos clients. Les résultats auront été nourris au préalable de toutes les informations nécessaires en ce sens, dont les mots-clés les plus pertinents. L’optimisation de la visibilité du site se fera donc de façon plutôt passive. Il est généralement admis que le SEO s’appuie sur trois volets inséparables et sur lesquels il faut agir simultanément à savoir, la technique, le contenu et la popularité. La technique prend en charge les performances du site : technologies hard et soft utilisées, niveaux d’arborescences, analyse de liens, choix des balises meta, sélection de mots-clés, etc. Le contenu a trait à la qualité intrinsèque et à la présentation des informations mises à la disposition des internautes sur les pages du site. La popularité qui devrait en découler génère un grand trafic. Repris en partage sur d’autres sites ou blogs, il drainera beaucoup de liens entrants pertinents, ce qui sera un gage de qualité du site auprès des moteurs de recherche qui seront alors enclins à le remonter dans leur classement.
Parmi les nombreuses techniques utilisées par le SEO, un classement est parfois utilisé qui départage les techniques dites « white hat » des « black hat ». Les premières optimisent les pages de façon naturelle et transparente, en soignant le contenu avec des mots-clés pertinents ou « On-page SEO », associés à la mise à contribution de différents blogs et annuaires ou link-building afin de bénéficier de « backlinks » dans le cadre du « Off-page SEO ». Le « black hat » au contraire revient à contourner les règles établies par les moteurs de recherche pour tricher, allant jusqu’à acheter des liens en masse.
Le SEO a l’avantage d’être gratuit, mais n’est pas profitable immédiatement. Il prend du temps avant de produire un retour sur investissement qui, s’il peut s’inscrire dans la durée, n’en est pas garanti pour autant. Pour plus d’informations, cliquez ici.

La Publicité sur Internet ou SEA

Contrairement au référencement naturel, le SEA ou « Search Engine Advertizin » est une méthode de référencement payant. Au lieu d’attendre passivement la montée des suffrages une fois le site optimisé, il est possible d’adopter une attitude plus proactive et volontaire tout en restant dans l’esprit «white hat». Il s’agit carrément, moyennant rétribution, de diffuser de la publicité sur un moteur de recherche. Ainsi, pour certaines requêtes, des résultats accompagnés d’annonces publicitaires vont apparaître. Ces liens dits « sponsorisés » sont des espaces publicitaires achetés à travers l’achat aux enchères de mots-clés auprès de la régie publicitaire du moteur. Pour ceux qui en ont les moyens, il est ainsi possible de positionner leur lien de façon très apparente en première ligne d’une page de résultats.
Le SEA présente l’avantage d’une absence de temps de réponse. L’effet n’attend pas la fin d’un travail préalable d’optimisation de la page référencée du site. Il confère au travail de targeting une grande flexibilité et une précision inégalée. Par la qualité du trafic qualifié qui est drainé sur le site, la prospection donne d’excellents résultats. Le revers de la médaille réside dans la nécessité d’un investissement financier conséquent et le caractère éphémère de la prestation qui disparaît dès la cessation des débours affectés à l’opération. Les compteurs sont remis à zéro et c’est le retour au SEO !

Le référencement social ou SMO

La mise à contribution des réseaux sociaux « extérieurs » ou Social Media Optimization (SMO) fait partie des pratiques mises en œuvre pour parvenir au bon référencement d’un site. Avec leurs démembrements donnant accès à la diffusion de contenu multimédia, ces réseaux confèrent une dimension et une envergure considérables à la volonté des entreprises ou des marques de gagner en visibilité et en notoriété. Ces réseaux sont certes nombreux, très différenciés avec chacun sa propre politique et ses propres stratégies d’optimisation. De plus, ils sont faciles d’accès et d’une simple utilisation. Mais leur maîtrise demande une dextérité confirmée et surtout une grande circonspection. Ce qui est présenté comme leur atout principal, la fulgurance de la diffusion autrement dénommée viralité, peut causer des dégâts irréparables en cas de message mal formulé, de mauvaise manipulation ou d’agissement de tiers malveillants. Les risques encourus de par le SMO sont considérables.

La stratégie globale : le SEM

Élément clé de l’e-réputation, le Search Engine Marketing ou SEM réunit l’ensemble des composantes de la science du marketing appliquées au référencement du site d’une entité par les moteurs de recherche. Pendant la cybernétique du système d’information marketing, le SEM réunit le sea seo sem, c’est-à-dire tous les modes opératoires qui permettent d’asseoir et de maintenir la visibilité de l’entreprise sur les moteurs de recherche : c’est le référencement web. Si de toute évidence, toutes les techniques ont leurs caractéristiques, leurs atouts et leurs travers, elles ne sont pas exclusives l’une de l’autre : leur utilisation simultanée est indispensable pour parvenir à une visibilité confirmée sur la toile. Le reste est une question de dosage fin entre les volets de ce triptyque gagnant. Cela dit, le positionnement en tête de classement du référencement web n’est jamais définitivement acquis. Le rafraîchissement du tableau d’honneur est réalisé en continu par tous les acteurs, entreprises, internautes, concurrents, moteurs de recherche et évolutions technologiques. Les lauriers ne sont jamais définitifs.

Solutions d’affichage dynamique sur mesure
Quels sont les objectifs du permis d’exploitation ?