Est-ce possible de pardonner l’infidélité ?

L’infidélité se produit pour plusieurs motifs et représente un réel défi pour un couple, sachant qu’accorder son pardon est vraiment délicat. En dépit de la pression à passer l’éponge, ces circonstances ne devraient pas nécessairement nuire à la relation. La vanité ou le manque de contrôle sont probables d’en être des causes. Même si le désir de vengeance ni de faire souffrir son partenaire ne sont pas présents, la probabilité que cela se produise reste la même pour les hommes autant que les femmes.

Les manifestations et les répercussions de l’infidélité

La tromperie se présente sous toutes ses formes, mais pas nécessairement par une liaison avec un amant ou une maîtresse. Elle peut souvent se faire passer inaperçue au début. La personne en question pouvant avoir des pensées tenues secrètes, et même développer un lien émotionnel avec une autre personne en dehors de son couple. Mentir ou bien cacher une chose importante à son partenaire, dont ce dernier devrait être mis au courant, est également une forme d’infidélité. Il est plus souvent causé par la crainte que son partenaire n’approuverait pas si on le lui dit. Lorsque cette dernière finit par se révéler au grand jour, les couples se sont retrouvés chacun leurs rôles. L’un considéré comme un bon partenaire tandis que l’autre en est un mauvais. Les personnes infidèles n’ayant pas l’intention de léser risquent de ne pas s’apercevoir qu’ils ont déjà dépassé la ligne de conduite. Néanmoins, la douleur peut être immense. Ces personnes éprouvent souvent des difficultés physiques et émotionnelles et sont susceptibles de faire une dépression, surtout qu’il est d’autant pénible de pardonner. Afin d’avancer, il est capital d’avouer l’infidélité comme expliquée sur www.abcdusexe.fr.

Le chemin vers la guérison

Le temps ne soigne pas mécaniquement de la souffrance susciter par l’infidélité. Pour se renouer de ces douleurs, il est crucial pour les couples de s’y investir et de vouloir vraiment restaurer la liaison. Le pardon a son propre processus qu’il est important de respecter. À noter, que pardonner une infidélité n’estompe pas la douleur ni l’abroge. Mais en pardonnant, vous refusez de tenir ce fardeau et vous décidez de libérer de cette charge. Il faut être conscient également que si l’on se presse un peu trop à pardonner, ceci pourrait creuser davantage la distance et d’où l’éloignement. Assurément, les gens qui ont une relation aiment leurs partenaires, mais on doit reconnaître que même les bons font des erreurs. Cette relation qui se renouvelle constamment, devrait satisfaire les besoins humains, comprenant beaucoup de choses tels que l’amour et l’intimité. Ces choses constituent un bouclier qui protègent une relation, dont les cassures ou les failles doivent impérativement être identifiées. En effet, certaines choses peuvent fragiliser une relation, même si celui ou celle qui a trompé est le principal condamnable. Quoiqu’il soit malaisé, il va falloir engager plusieurs conversations rudes. Il vous faut du courage, s’ouvrir à l’autre et surtout d’être endurant.

La clé pour une relation saine et durable

Il arrive que des bonnes personnes blessent par imprudence ceux qui elles aiment le plus. Ces moments traumatisants pourront susciter en nous de nouvelles sagesses ou vérités. Cela n’excuse pas l’infidélité, mais elle s’exprime souvent à cause d’un manque ressenti au sein de la relation. Nous en avons tous ces besoins d’affection et d’intimité qui ne peuvent être niés ni réfutés. Il n’est pas obligé d’en arriver jusqu’à avouer une infidélité, pour s’apercevoir ou de constater des besoins non satisfaits. Trouver un thérapeute qualifié sera à prévoir, pour vous aider à construire de bonnes bases pour votre couple. Le plus important, c’est de prendre la peine d’édifier les piliers du couple dès le début et de les revoir régulièrement.

Les bonnes raisons de commencer l’équitation
Pourquoi un coach demande-t-il un entretien exploratoire ?