Publié le : 06 mars 20246 mins de lecture

L’année 2024 annonce une révolution dans le domaine des énergies renouvelables. Les initiatives et les avancées technologiques dans ce domaine se multiplient. C’est un nouveau paysage énergétique qui se dessine peu à peu sous nos yeux. Et ces orientations ne sont pas sans conséquence. Elles impactent directement le coût du gaz. Mais quelles sont exactement ces grandes tendances énergétiques ? Quel est leur impact exact sur le coût du gaz en 2024 ? Faisons le point.

L’augmentation des énergies renouvelables en 2024 : une réponse aux enjeux climatiques

Le changement climatique constitue l’un des plus grands défis de notre époque. L’impact toxique des énergies fossiles sur notre environnement n’est plus à démontrer. Et ce début d’année 2024 incarne parfaitement l’urgence d’une transition énergétique durable. C’est dans ce contexte que les alternatives plus respectueuses de l’environnement se multiplient.

Les grandes tendances énergétiques de ce début d’année 2024 nous ouvrent les portes d’un avenir plus vert et plus durable. Nous assistons à une véritable révolution dans le domaine des énergies renouvelables. On note une accélération des innovations et des investissements dans les technologies vertes. Ces dernières concernent l’énergie solaire, les éoliennes, l’hydroélectricité et l’hydrogène vert. Ces tendances résultent d’une prise de conscience face à l’urgence climatique mondial.

Au-delà de tendre vers une réduction des émissions de gaz à effet de serre, on assiste à une transformation du paysage énergétique mondial. Les modes de production et de consommation des énergies sont ainsi repensés et l’autonomie énergétique est quant à elle privilégiée. Mais cette préservation de l’environnement n’est pas sans conséquence sur l’évolution du prix du gaz en 2024.

Impact de la transition énergétique 2024 sur le coût du gaz

Découvrons comment cette transition énergétique impacte le prix du gaz.

2024 ou la baisse du prix du gaz

Ce début d’année 2024 signe une tendance vers la réduction des coûts du gaz. Au premier trimestre, le prix du MWh de gaz s’élève à 9,29 € TTC pour un tarif B1 zone 1. Selon la CRE, la part variable HT du prix de la molécule de gaz a diminué de 17,29 €/MWh depuis décembre 2023. Et cette tendance à la baisse est soutenue par une offre abondante de gaz naturel liquéfié (GNL) et des prévisions météorologiques clémentes.

Juillet 2024 : une hausse à venir du prix du gaz

Mais cette baisse semble de courte durée pour laisser place à une hausse. La Commission de régulation de l’énergie annonce une augmentation des tarifs d’accès au réseau de gaz afin de financer l’entretien et le développement de nouvelles infrastructures pour le biométhane. Le tarif ATRD7 entre en vigueur en juillet 2024, et ce, pour une période de quatre ans. Cette augmentation va affecter les factures des consommateurs résidentiels avec une hausse estimée entre 5,5 % et 10,4 %. L’impact sur les entreprises demeure quant à lui à déterminer.

Une alternative économique au gaz naturel

Face à cette augmentation du gaz naturel, le gaz vert ou le biométhane s’avère être une solution alternative économique. Selon opera-energie.com le prix du MWh de gaz vert oscille entre 90 et 100 euros. Cette solution demeure donc plus avantageuse que le gaz naturel. À noter que le développement des énergies nouvelles est encouragé par des politiques et des investissements en faveur de la transition énergétique.

2024 et les substituts au gaz naturel

Outre le gaz vert, un gaz GNR (gaz naturellement renouvelable), d’autres substituts au gaz naturel voient le jour. Ces derniers répondent aux besoins énergétiques tout en offrant des solutions moins polluantes. On retrouve ainsi l’hydrogène vert, l’électricité renouvelable, les gaz de synthèse, et le gaz de pétrole liquéfié (GPL).

Vers un avenir énergétique durable

Les premiers indicateurs de 2024 indique clairement la direction à prendre : celle des énergies renouvelables et un délaissement progressif des énergies fossiles. Ces tendances énergétiques sont une réponse aux défis climatiques mondiaux actuels. Pour atteindre la durabilité environnementale et énergétique, il est donc crucial de se tourner vers des énergies propres.

Le respect de l’environnement va de pair avec une fourniture énergétique fiable et abordable. Les choix à venir en matière de production, de distribution et de consommation énergétique peuvent contribuer à préserver notre planète pour les générations actuelles et futures.

En résumé, même si les tendances énergétiques de 2024 peuvent influencer le prix du gaz, potentiellement en le réduisant, ce dernier dépend d’autres facteurs comme du climat. Mais au-delà de l’impact financier de ces mesures vertes et durables sur le gaz, c’est l’avenir de notre planète qui doit être considéré en premier lieu.