Améliorer son orthographe : comment y parvenir ?

orthographe

Avoir une bonne orthographe, c’est important ! Elle donne une bonne image de soi et montre à tout le monde sa maîtrise parfaite de la langue de Molière. Pourtant, avec l’avènement des nouvelles technologies et de la communication, nombreux sont ceux qui oublient les règles de l’orthographe. En effet, utilisé à mauvais escient, ces dernières peuvent nuire à ceux qui les emploient. Mais dans ce cas, de quelle manière améliorer son orthographe ?

S’aider de ses connaissances et déterminer ses lacunes

Il y a plusieurs raisons de vouloir perfectionner son orthographe à l’âge adulte. En fait, dans l’univers de l’écrit, les fautes d’orthographe sont souvent très mal perçues, en occurrence, par les employeurs. D’autant plus qu’avoir une bonne orthographe apporte plusieurs avantages. Il faut savoir, par exemple, que lorsqu’on cherche un travail, il est impératif de prendre en considération la rédaction de sa lettre de motivation et de son curriculum vitae. Ceci dit, il faut prêter attention lorsqu’on rédige ce genre de document, il est essentiel de prendre en compte les fautes d’orthographe. Quand ces dernières sont nombreuses, le candidat risque de ne pas être recruté. Sans oublier que la première impression est souvent la bonne ! D’où l’importance de prendre son temps afin d’améliorer son écriture. Et ce, que ce soit en effectuant un test orthographe sur des sites comme orthographiq.com ou en se fiant à ses connaissances. En fait, la plupart du temps, les gens n’ignorent pas tout des règles grammaticales. On en a foncièrement des souvenirs ! Effectivement, même si l’on écrit peu, on connaît toujours les règles. C’est le cas, par exemple, de l’accord d’un adjectif avec le nom ou encore l’accord du verbe à un sujet. Mine de rien, ces choses toutes simples, ce sont des bases très solides. Ainsi, il faut commencer se rappeler ce que l’on maîtrise déjà.

 

Mis à part cela, il faut également connaître ses lacunes. Dès lors que l’on désire améliorer son niveau en orthographe, faire un « état des lieux » est plus que nécessaire. Pour cela, le mieux serait de se poser certaines questions. Notamment : savoir sur quels mots on bute régulièrement. ? Quelles sont ses difficultés, cela concerne plutôt l’orthographe, la grammaire ou la conjugaison ? Si l’on est en mesure de déterminer ses déficiences, c’est par cela qu’il faut débuter.

Se fier à des correcteurs d’orthographe et bien noter ses fautes

Outre un test d’orthographe en ligne, il est tout à fait possible d’améliorer son orthographe en commençant par une petite reprise des bases ou une remise à niveau. Grâce à cela, on a plus d’assurance lorsqu’on écrit et l’on commet moins de fautes. Ajouté à cela, il est également possible de se tourner vers les outils plus perfectionnés tels que les correcteurs orthographiques. Souvent négligées, ces applications peuvent être d’un grand appui pour ceux qui ont du mal à rédiger des articles de blog ou de simples rédactions pour le web. Actuellement, on peut facilement dénicher des logiciels 100% gratuits et efficaces que l’on peut télécharger en ligne. Le tout, c’est de savoir si le dispositif sélectionné convient parfaitement à ses attentes ou non. Habituellement, ces logiciels, dits de « traitement de texte », indiquent aux utilisateurs s’ils font des fautes en indiquant les expressions ou les mots en rouge. Quand ils identifient une maladresse ou une erreur d’accord, les mots sont soulignés en bleu ou bien en vert. Par ailleurs, ces logiciels font office de rempart contre les fautes d’orthographe. Ils peuvent aider à prendre connaissance des erreurs que l’on ne voit pas toujours. Bref, ce sont des pistes d’amélioration que l’on peut utiliser au quotidien !

Si l’on passe ses journées à rédiger, il y a de fortes chances que certaines erreurs d’orthographe reviennent régulièrement. La raison est souvent très simple : soit on ne comprend pas vraiment la règle, soit on n’a pas appris la règle grammaticale ou encore d’orthographe qui va avec son erreur. Ce qui a pour conséquence une répétition de cette erreur. Ainsi, il est donc primordial de noter les fautes qui reviennent fréquemment dans son logiciel de traitement de texte. Pour faciliter les choses, on peut les noter dans un petit carnet ou créer un document ayant pour titre « Notes » dans son ordinateur. Une fois ces erreurs notées, il ne reste plus qu’à faire des recherches en ligne via des sites adaptés sur les règles orthographiques qui s’imposent.

S’exercer avec des outils digitaux et faire des dictées

D’autres moyens existent pour améliorer son orthographe. L’entraînement en fait partie ! Bien que cela soit évident, faire un test d’orthographe, par exemple, est la solution qui a permis à des milliers de personnes d’exceller en orthographe. Ceci dit, pour bien s’entraîner, le mieux serait d’utiliser des outils digitaux. Tout comme un logiciel proposant un test orthographe, ils permettent un entretien quotidien et aident également à mieux appréhender les règles orthographiques. Pour cela, on peut évidemment se baser sur la référence française en termes d’orthographe : le fameux Projet Voltaire. D’autant plus que si l’on fait les choses sérieusement, on pourra obtenir un certificat Voltaire. Ce qui peut être utile pour sa carrière.

Faire des dictées est aussi une méthode pratique afin de progresser en orthographe. En fait, on peut apprendre bien mieux en effectuant des dictées, plutôt qu’en visionnant des mots défiler sur son écran. Le plus grand avantage des dictées, c’est que les intéressés n’ont pas vraiment besoin d’un support. Ils peuvent tout simplement élire un livre, et le donner à un proche. Celui-ci pourra alors choisir une page et procéder à la dictée. Avec de la motivation, faire une ou deux dictées par semaine peut être suffisante pour améliorer son appréhension de l’orthographe ! 

Ne pas oublier la relecture !

Il est essentiel de prendre quelques minutes pour se relire avec application pour détecter ses propres erreurs d’orthographe. Il est également possible de se faire relire par une collègue, une connaissance ou amie, surtout si le message que l’on souhaite diffuser est important. Pour finir, il ne faut pas n’hésiter à se relire à haute voix. Cette action permet de jauger plus aisément la qualité de son texte et de voir les fautes qui peuvent appesantir sa prose.

Comment choisir son couteau tactique ?
Comment est produit le hash de CBD ?